L’arbre de Noël – le sapin de Noël – est depuis longtemps le symbole de Noël dans les foyers chrétiens. Tradition bien établie en Alsace depuis plus de 5 siècles, le sapin de Noël n’aurait franchi la ligne bleue des Vosges pour conquérir les familles françaises qu’après les années 1870. Au cœur de l’Alsace et de la plaine du Rhin, la jolie ville de Sélestat conserve dans ses archives la plus ancienne (1521) mention écrite de ce désormais célèbre sapin de Noël. Cette année encore vous pouvez voir jusqu’au 5 janvier 2020, de belles expositions consacrées à l’arbre fétiche.

Le sapin de Noël, un arbre à remonter le temps…

Sapin de Noël décoré de pommes rouges et d'hosties.
Sapin de Noël décoré de pommes rouges et d’hosties présenté à l’église Saint-Georges de Sélestat. Au Moyen-Âge, les chrétiens dressent des sapins sur les parvis des églises. Ces sapins serviront de décor aux « mystères » joués en hiver, notamment la scène de la Genèse avec Adam, Eve et le pommier… On suspend donc les pommes rouges de la tentation aux branches du sapin. On y accroche aussi des hosties. Ainsi les symboles de la tentation et de la rédemption apportée par le Christ seront côte à côte sur le sapin et le décor sera parfait.

Bien avant le christianisme, au temps de nos ancêtres les Celtes, on avait hâte que l’hiver, avec le froid, ses longues nuits noires et ses arbres sans feuilles, se termine. Le sapin, un arbre toujours vert grâce à ses aiguilles persistantes, tout comme le gui et le houx, étaient des plantes vénérées. On fêtait le solstice d’hiver (21 décembre) qui marque la nuit la plus longue mais aussi l’allongement des jours qui s’en suivait. Les Romains également décoraient leurs maisons de branches vertes en l’honneur de leur dieu Janus qui donnera son nom au mois de Janvier. A Riga, dans les pays Baltes, on conserve une mention écrite remontant à l’an 1510, d’un sapin décoré brûlé à l’occasion du nouvel an. On peut penser que cette vieille coutume celte a été perpétuée par les Chrétiens, notamment dans les pays du Rhin. Les chrétiens dresseront des sapins entiers sur les parvis des églises. Ces sapins serviront de décor aux « mystères » joués en hiver.

St-Georges à Sélestat. Sapin décoré de pommes rouges.
St-Georges à Sélestat. Sapin décoré de pommes rouges. Le sapin, roi de l’hiver par excellence, était tout désigné pour jouer le rôle du pommier d’Adam et d’Eve. On pensa à suspendre les pommes rouges de la tentation aux branches du sapin. Pas n’importe quelle variété de pomme mais la « Christkindel », petite pomme alsacienne rouge et tardive.

A une époque à laquelle ceux qui savaient lire et écrire étaient peu nombreux, représenter les moments importants de la Bible sous forme de petites représentations théâtrales était une manière efficace de diffuser le savoir. Il semble que l’un des thèmes les plus populaires ait été l’histoire d’Adam et d’Eve. En cette saison hivernale, le pommier avait perdu ses feuilles depuis longtemps. Le sapin, roi de l’hiver par excellence, était donc tout désigné pour jouer le rôle du pommier défaillant. On pensa à suspendre les pommes rouges de la tentation aux branches du sapin. Pas n’importe quelle variété de pomme mais la Christkindel, petite pomme alsacienne rouge. Elle existe encore dans certains vieux vergers. On accrocha aussi des hosties dans le sapin. Ainsi les symboles de la tentation et de la rédemption apportée par le Christ seront côte à côte et le décor sera parfait. Voilà probablement comment le sapin de Noël, tout doucement, s’est imposé dans la tradition chrétienne du Moyen-Âge.

Les Remparts de Riquewihr, 14 gîtes à Riquewihr, Alsace
VOTRE HEBERGEMENT au plus près des évènements de Noël la vallée du Rhin Supérieure. 
En toutes saisons, les Remparts de Riquewihr vous proposent ses gîtes de charme, dont ici LA CIGOGNE BLANCHE, appartement 5 étoiles, un de nos plus beaux appartements
Cliquez pour visiter nos appartements

1521, à Sélestat – la mention la plus ancienne du sapin de Noël

Bibliothèque Humaniste, Sélestat

Dans les registres paroissiaux de la cathédrale de Strasbourg, il est fait mention – en 1539 – d’un arbre de Noël pour la célébration de Noël. Mais c’est dans un manuscrit de 1521 conservé à Sélestat que figure la référence la plus ancienne actuellement connue même s’il semblerait qu’une mention plus ancienne encore (1492) ait été découverte à Strasbourg.

Livre de comptes conservé aux Archives de la ville de Sélestat en Alsace et exposé à la Bibliothèque Humaniste pendant la période de Noël.
Livre de comptes conservé aux Archives de la ville de Sélestat en Alsace et exposé à la Bibliothèque Humaniste pendant la période de Noël. On y trouve la première (1521) référence écrite au sapin de Noël connue dans le monde: « 4 Schillings à payer au garde-forestier pour surveiller les sapins de Noël à partir de la Saint-Thomas »

A Sélestat, le sapin de Noël apparaît dans un livre de comptes qui enregistre une dépense de 4 Schillings pour payer des gardes-forestiers chargés de surveiller les arbres de Noël dans les forêts municipales… et d’une amende infligée à quiconque coupera les-dits sapins ! On peut raisonnablement penser que si, en 1521 déjà, ces jeunes sapins avaient une telle valeur et étaient tant recherchés, c’est que la coutume de l’arbre de Noël devait être bien établie depuis longtemps!

D’autres documents du 16e siècle précisent qu’une punition sera infligée à quiconque sera pris à couper des arbres de Noël (délibération des magistrats de la ville de Sélestat en date du 17 décembre 1555) et même un descriptif sur la façon de décorer les sapins de Noël de la ville de Sélestat (Balthasar Beck, échanson et maître de cérémonies, 1600).

Descriptif sur la façon de décorer les sapins de Noël (Sélestat, 1600)
Chronique sur la façon de décorer les sapins de Noël (Balthasar Beck, échanson et maître de cérémonies de la ville de Sélestat, 1600).

Au total, la Bibliothèque Humaniste de Sélestat conserve près de 70 000 documents. Des livres, des cartes, des estampes et même des monnaies, parmi lesquels 460 manuscrits anciens et modernes et 550 incunables (livres imprimés au cours de la 2e moitié du XVe siècle). La bibliothèque de l’école latine, fondée en 1452 peut être considérée comme la plus vieille bibliothèque publique d’Alsace. Elle comprend la bibliothèque privée de l’humaniste Beatus Rhenanus (1485-1547), inscrite au Registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO en mai 2011.

Les Remparts de Riquewihr, 14 gîtes à Riquewihr, Alsace
[ Votre hébergement ][ GÎTES CHARME & LUXE à RIQUEWIHR ]
Du petit studio au grand appartement luxe, les Remparts de Riquewihr vous proposent des gîtes de charme superbement situés pour découvrir toute l’Alsace, les Vosges et même l’Allemagne et la Suisse voisines. A une quinzaine de minutes de Sélestat.
Cliquez pour visiter nos appartements
La Bibliothèque Humaniste de Sélestat a fait l’objet récemment d’un très beau projet de rénovation et d’extension. Depuis juin 2018 elle accueille le public dans un bâtiment entièrement repensé où les collections sont magnifiquement mises en valeur en trois langues.

Village de Noël devant la Bibliothèque Humaniste de Sélestat
Le nouveau village de Noël devant la Bibliothèque Humaniste de Sélestat. Ne manquez pas de pousser la porte de la bibliothèque pour découvrir les livres originaux qui comportent les mentions les plus anciennes du sapin de Noël.

Les manuscrits faisant référence au sapin de Noël sont présentés cette année dans le cadre d’une belle exposition temporaire qui met en scène également les célèbres boules de Noël des verriers de Meisenthal.

Selestat-Noel-expo-docs-sapin-meisenthal-8648

Les décorations du sapin de Noël du Moyen-Âge à nos jours

Eglise Saint-Georges et crypte – Fin novembre au début janvier. Tous les jours de 9:00 à 19:00 (hors offices religieux). Accès libre.

Entre mythe, légende et souvenirs d’enfance, le sapin de Noël est pour la plupart d’entre nous le symbole d’une fête qui réunit en famille les petits et les grands.
La décoration du sapin de Noël a évolué avec l’histoire de l’Alsace. La ville de Sélestat a reconstitué les étapes les plus marquantes de l’évolution de la décoration du sapin de Noël. A raison d’un sapin décoré par période marquante, ils sont suspendus dans la nef de l’église Saint Georges.

Village de Noël à Sélestat.
Entre la Bibliothèque Humaniste et la Maison du Pain d’Alsace, avec l’église Saint-Georges en arrière-plan, l’un des deux villages de Noël de Sélestat.

De l’an 1521 à nos jours, ils constituent de bien jolis témoins de l’histoire de l’Alsace. J’aimerais aussi souligner qu’il sont bien mis en valeur par un éclairage étudié et des informations claires en français, en anglais et en allemand (ce qui est encore trop rare ailleurs).

Eglise Saint-Georges de Sélestat: Exposition sur le thème du Sapin de Noel avec ses décorations
Sélestat Exposition sur le thème du Sapin de Noel avec ses décorations au fil des siècles. A raison d’un arbre décoré par période marquante, les sapins de Noël sont suspendus dans la nef de l’église Saint Georges.

Si la tradition du sapin de Noël semble bien établie dès les années 1700 dans toute la vallée du Rhin et en Allemagne, l’arbre de Noël n’a franchi la ligne bleue des Vosges pour s’en aller à la conquête des familles de France qu’à partir de 1871, avec les émigrants Alsaciens et Mosellans qui ont quitté la région nouvellement annexée par l’Allemagne de Bismarck.

Quelques années auparavant, en 1858, les artisans verriers de Goetzenbruck, village voisin de Meisenthal, dans les Vosges du Nord, avaient « inventé » la boule de Noël. Suite à une saison d’automne particulièrement défavorable, sans pommes, ils ont accroché au sapin de Noël les boules de verre qu’ils fabriquaient pour un usage tout à fait différent (verres optiques).
Cliquez ici pour voir notre article sur les verriers de Meisenthal.

Boule de Noël en verre soufflé. Création 2019 intitulée LAB. Verrerie de Meisenthal.
Exposition de boules de Noël en verre soufflé. Au premier plan, la création 2019 intitulée LAB. Collection des verriers de Meisenthal dans les Vosges du Nord.

Le Centre International d’Art Verrier de Meisenthal a aussi réalisé spécialement pour Sélestat un magnifique lustre multicolore suspendu dans l’église Sainte-Foy voisine.
On peut acheter des boules de Noël de Meisenthal au caveau Sainte-Barbe, place de la Victoire, dans la vieille ville de Sélestat.

Eglise Saint-Georges et crypte – Tous les jours de 9:00 à 19:00 (hors offices religieux). Accès libre.

Liens Utiles

Office de Tourisme de Sélestat
Leur nouveau lieu d’accueil se situe juste à côté de la Maison du Pain d’Alsace et de la Bibliothèque Humaniste.

Le programme complet des festivités de Noël à Sélestat, jusqu’au 5 janvier 2020. Téléchargez la brochure.

Allez « liker » la page Facebook de la Ville de Sélestat

Pour votre hébergement :
Notre gîte LE RANDONNEUR, luxe et charme pour 2/3 personnes à La Vancelle, à quelques kilomètres de Sélestat.
Nos 14 gîtes des Remparts de Riquewihr, à 15 minutes en voiture de Sélestat. Du petit studio pour 2 personnes au grand appartement luxe pour 6.

Appartement du Randonneur avec vue spectaculaire sur la montagne couronnée par le château du Haut-Koenigsbourg.
[ Hébergement Nature à l’entrée du Val d’Argent ]
[ GÎTE CHARME & ROMANTISME entre MONTAGNE & VIGNOBLE ]
Appartement du Randonneur à La Vancelle avec vue spectaculaire sur la montagne couronnée par le château du Haut-Koenigsbourg, à une quinzaine de minutes de Sélestat.
Cliquez pour visiter l’appartement

1 commentaire »

Laisser un commentaire