Slow-Up Alsace 2016, sur la route du vin à vélo, à pied ou en trottinette !

BlogJPK-SlowUp-H1080-3397

Il m’aura fallu attendre la 4e édition du Slow Up Alsace, le 5 juin 2016, pour passer à l’acte de participation. Je m’étais imaginé jusqu’alors qu’il fallait être un crack du vélo, un adepte du semi-marathon ou du trail en montagne pour s’éclater sur un tel événement. Dans la perspective de photos à réaliser pour le blog, je me voyais déjà à l’affût, tapi dans un fossé le long du parcours, tel un photographe animalier à guetter une faune d’originaux passant à toute allure devant l’objectif !

Quelques jours plus tard, je ris de moi-même. J’avais tout faux. Faux sur toute la ligne.

Sur la véloroute du vignoble.

Sur la véloroute du vignoble.

Cliquez sur une image ci-dessous pour agrandir et faire défiler…

J’ai rarement passé une aussi belle journée. Pas seulement parce que la météo m’a finalement gratifié d’une très belle lumière. Pas seulement parce que mon vélo à assistance électrique avec sa remorque pour le matériel photo (le tout loué sur place au village de départ à Bergheim) était une bête puissante qui a finalement rendu mes efforts parfaitement supportables.

Cliquez sur une image pour agrandir et faire défiler…

Pas seulement parce que le parcours à travers les vignes sur fond de montagnes est superbe et qu’on ne s’en lasse pas. Pas seulement parce que cette route des vins que j’emprunte tous les jours en voiture devient d’un coup fort différente sans aucune voiture.
Mais peut-être surtout grâce à la joie communicative de ces milliers de joyeux lurons lâchés à travers la campagne alsacienne, à vélo, à pied, à tricycle ou trotinette… Des mamies et des mouflets hauts comme trois pommes, des équilibristes sur une roue, des fadas sur des squateboards ou en roller… Tous lancés dans la même direction, vers le bonheur d’une belle journée passée ensemble. Vous lirez ce bonheur partagé sur les visages et les photos. Tous rayonnants.

Cliquez sur une image pour agrandir et faire défiler…

J’ai enfin compris que SlowUp signifie slow down/ pleasure up, c’est-à-dire diminuez l’allure et augmentez le plaisir.

J’attends la 5e édition.

Cliquez sur une image pour agrandir et faire défiler…

Infos pratiques sur le Slow Up Alsace

Le slowUp est une manifestation gratuite grâce à l’engagement de tous les sponsors et des 9 communes du parcours : Bergheim, Châtenois, Kintzheim, Orschwiller, Rodern, Rorschwihr, Saint-Hippolyte, Scherwiller et Sélestat.

Toutes les infos sur le site officiel et très bien documenté du Slow-Up Alsace

BlogJPK-SlowUp-H1080-4041

Sur la piste cyclable, entre Kintzheim et Sélestat. Le château de la Volerie des Aigles à l’horizon.

Votre hébergement

Bergheim et son grand village du Slow Up n’est qu’à 6 kilomètres seulement de nos appartements de vacances de Riquewihr aménagés dans les bâtiments historiques d’un ancien domaine viticole de 1580, face au vignoble grand cru du Schoenenbourg.
Les Remparts de Riquewihr
9 rue des Cordiers, 68340 Riquewihr – www.remparts-de-riquewihr.com

Muscat gîte familial romantique 4-5 pers - Riquewihr

Muscat gîte familial romantique 4-5 pers dans une maison de 1597 au cœur historique de Riquewihr, base idéale pour visiter toute l’Alsace
Cliquez pour visiter l’appartement

Le Haut-Koenigsbourg en habit vert tendre…

Le château médiéval de l'Ortenbourg surplombe les cerisiers en fleurs.

A quelques kilomètres au nord du Haut-Koenigsbourg, le château médiéval de l’Ortenbourg surplombe les cerisiers en fleurs entre Châtenois et Scherwiller.

Les arbres et la vigne étaient prêts. Prêts pour cette petite bouffée de chaleur printanière qui allait libérer les premières feuilles… En trois jours, le paysage s’est réveillé ! D’un coup, d’un seul, les montagnes se sont drapées dans un habit vert tendre qui capte le moindre rayon de lumière. Autour des villages, les cerisiers s’illuminent et les magnolias soulignent cette explosion végétale d’une pointe de couleur. La joie de la nature qui renaît est aussi celle du photographe qui ne demande qu’à mémoriser ces beaux instants.

Le château du Haut-Koenigsbourg revêt l’habit des Immortels…

S’il est une silhouette que je ne risque pas d’oublier, c’est bien celle du château du Haut-Koenigsbourg. Le donjon domine la région. D’un bout à l’autre des saisons, il est là, imperturbable, tel un veilleur qui a traversé les siècles. De ma fenêtre, à La Vancelle, moi aussi je le guette. Il aurait du mal à se cacher. Même si, de temps en temps, il se fourre la tête dans les nuages. Mais sa mauvaise humeur ne dure jamais bien longtemps. Et de là où je suis, je ne perds rien de sa complicité avec les saisons. Je me souviens bien du manteau blanc qui a viré au gris et dont il a finalement réussi à se débarrasser. Le voici tout de neuf vêtu. Allez, montre comme tu es beau et fier ! Aujourd’hui, le château du Haut-Koenigsbourg a mis un habit vert tendre. Je trouve qu’il lui va bien. C’est celui des Immortels, dit-on.

Pardonnez-moi, mais le temps n’est plus aux grands discours. J’attrappe mon appareil photo et je sors…

D’ailleurs, si vous séjourniez avec moi à la maison des 4 Voyageurs à La Vancelle, vous pourriez m’accompagner…