En immersion au Parc Animalier de Sainte-Croix

A la lisière de l’Alsace, là où les pentes du Donon et les flots de la Sarre rejoignent la région des grands étangs du Pays de Sarrebourg, il y a 1500 animaux qui vivent au paradis sur 120 hectares de nature.

Avec la meute des loups gris du Parc Animalier de Sainte-Croix.

Avec la meute des loups gris du Parc Animalier de Sainte-Croix.

Le Parc Animalier de Sainte-Croix, je le connais depuis sa création, en 1980. Mais c’est toujours un réel plaisir de passer une journée au contact de ces magnifiques animaux. J’ai ma carte d’abonné en poche et en une heure et demie de route au départ de Sélestat via le tunnel de Sainte-Marie, j’y suis. En hiver le parc est fermé. C’est la saison des travaux d’entretien et de la préparation des nouveautés pour la saison suivante. Pourtant, il y a quand même moyen d’accéder au parc à certaines occasions en hiver et même d’y passer la nuit ! C’est ce que j’ai fait, juste avant la réouverture officielle du 31 mars. Je suis venu régulièrement mais c’est la première fois que je vais dormir au cœur de ce grand parc animalier au plus près des animaux sauvages!

La ferme de Gérald 

J’arrive dans l’après-midi et, en attendant que mon hébergement soit prêt, je me dirige vers la Ferme de Gérald et ses animaux domestiques. Le coq donne de la voix, les poules caquètent et une foule de biquettes s’agitent un peu partout. Il y a même un bébé cabri qui fait des cabrioles (mais oui!). Il est heureux de vivre et lui au moins, ne sera pas mangé.

Chèvre avec son cabri nouveau-né à la ferme de Gérald.

Chèvre avec son cabri nouveau-né à la ferme de Gérald.

Tous les animaux de la ferme sont là, illustration grandeur nature pour des citadins qui ont rarement l’occasion de les approcher. La ferme porte le prénom du fondateur du parc. Gérald Singer était un passionné, un visionnaire et aussi quelqu’un qui a su aller au bout de ses idées et de ses passions. Dès 1967, alors agriculteur, il acquiert le domaine où il travaille. C’est dans ce cadre naturel et soutenu par sa femme Liliane qu’il a pour projet d’accueillir des animaux. Quelques années plus tard, le 10 juin 1980, le Parc ouvre ses portes au public. J’ai été l’un des premiers visiteurs… Puis Pierre et Laurent, les deux fils, ont repris le flambeau et ont propulsé le projet de leurs parents vers des sommets de notoriété. De nos jours, ce sont plus de 300 000 visiteurs qui viennent s’émerveiller ici tous les ans.

Marcassins au parc animalier de Sainte-Croix

Marcassins au parc animalier de Sainte-Croix

Loup y es-tu ? Loup montre-toi !

Les Remparts de Riquewihr, 14 gîtes à Riquewihr, Alsace

[ ANNONCE ][ LE PETIT LOUP**** GÎTE CHARME & LUXE à RIQUEWIHR ]
Du petit studio au grand appartement luxe, les Remparts de Riquewihr vous proposent 14 gîtes de charme superbement situé pour découvrir toute l’Alsace, les Vosges et même l’Allemagne et la Suisse voisines.
Cliquez pour visiter nos appartements

Rendez-vous a été donné au Comptoir des Trappeurs pour le goûter. Le petit groupe d’une vingtaine de personnes qui passera la nuit dans le parc se retrouve ici, dans cette belle construction en bois ouverte sur le domaine des loups blancs arctiques. Nicolas nous accueille. Passionné par les loups (il a passé plusieurs années à les étudier dans le parc du Mercantour), il va nous servir de guide pendant les 24 heures à venir et va rapidement se révéler un puits de science sur cet animal fascinant et sur nombre d’habitants du parc.

Nicolas, guide et spécialiste des loups.

Nicolas, spécialiste du loup, nous sert de guide.

En attendant, tout en sirotant un café accompagné de gâteaux, j’assiste au briefing de Nicolas : « qui est le loup? », « Pourquoi as-tu de si grandes dents? » demandait le chaperon rouge… Diable (oui, autrefois, on croyait que c’était le diable) ! Diable ! disais-je donc, le loup est un redoutable carnassier. Nicolas nous montre ses dents à l’aide du crâne et de la mâchoire d’un loup mort jeune mais qui désormais continue à rendre des services pédagogiques. En lui regardant dans les narines, on découvre l’incroyable structure (comme du corail) qui sert de support aux capteurs olfactifs du loup et qui lui donne un odorat sans pareil. La fourrure de ce même loup nous permet de toucher les différents types de poil de la bête. A cette démonstration visuelle et tactile s’ajoutent de nombreuses anecdotes sur l’histoire de ce pauvre loup à travers les âges. Un animal mal connu, victime de superstitions et injustement exterminé. Mais le loup revient. Il est de retour dans les Alpes, le Jura et les Vosges. Et surtout, il est là, sous nos yeux !

Avec la meute des loups noirs…

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faire défiler toutes les autres.

Avec les loups gris européens…

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faire défiler toutes les autres.

Les loups blancs arctiques…

Loups blancs arctiques du Parc Animalier de Sainte-Croix

Loups blancs arctiques du Parc Animalier de Sainte-Croix

A l’heure du dîner, nous en savons déjà beaucoup plus sur le « grand méchant loup » stupidement persécuté par l’homme qui, décidément, se comporte souvent comme un abruti dans la nature. Nicolas nous a expliqué, cartes à l’appui, où vivaient les différentes sous-espèces de loups. Devant le territoire des loups noirs Timberwolf une présentation fort intéressante montre comment la réintroduction des loups a contribué à restaurer et à préserver un équilibre de la faune, de la flore et des paysages dans le parc national de Yellowstone (USA).

C’est le grand jour pour l’arrivée des gibbons

Retour au Comptoir des Trappeurs pour le dîner : une grande tablée réunit le petit groupe en un convivial « stammtisch », un peu comme en Alsace voisine. Menu régional identique pour tout le monde. Ce soir c’est une épaisse et goûteuse soupe de pois cassés avec rôti de porc et saucisses fumées. Une fois les babines léchées et essuyées, retour sur le sentier en direction d’un espace appelé le «Voyage de Néo» consacré à la découverte de la biodiversité mondiale au travers du regard d’un enfant. Aujourd’hui est un grand jour ! Le parc accueille deux nouveaux pensionnaires : un couple de gibbons à favoris roux ! Ces singes arboricoles des forêts asiatiques sont en danger d’extinction. Les gibbons viennent juste d’être installés dans leur maisonnette toute neuve par les soigneurs anglais qui ont fait 12 heures de route avec eux. Pierre Singer est là, excité et heureux comme un enfant. Le feu de la passion est toujours vif, c’est une excellente nouvelle ! Timide, la femelle gibbon est montée se cacher tout en haut; par contre, cet effronté de mâle saute d’un côté à l’autre pour voir ces curieux humains qui se pressent de l’autre côté de la vitre. Pour un peu, il nous lancerait des cacahuètes ! Tous les soigneurs et collaborateurs présents sur le parc sont là pour vivre ce grand moment. Mais pas de photo ce soir. Les reflets des vitres ne le permettent pas et les gibbons doivent d’abord se remettre du voyage et s’acclimater à leur nouvel environnement. A l’arrière de leur « logement », une belle île avec des arbres et des cordes leur a été préparée où ils pourront s’élancer dans les airs, d’un arbre à l’autre. Haha, il va falloir que je revienne rapidement pour faire des images !

Les Remparts de Riquewihr, 14 gîtes à Riquewihr, Alsace

[ ANNONCE ][ GÎTES CHARME & LUXE à RIQUEWIHR ]
Du petit studio au grand appartement luxe, les Remparts de Riquewihr vous proposent 14 gîtes de charme superbement situé pour découvrir toute l’Alsace, les Vosges et même l’Allemagne et la Suisse voisines.
Cliquez pour visiter nos appartements

La nuit et l’aube avec les cerfs et les daims

Les lodges des Grands Cerfs

Les lodges des Grands Cerfs : un observatoire privilégié pour voir les cervidés le soir et au petit matin.

La nuit tombe, il est l’heure de rejoindre notre lodge. C’est l’un des 4 magnifiques bungalows tout en bois et sur pilotis, avec une grande terrasse qui donnent sur la plaine des cerfs et son étang. Un observatoire privilégié pour se régaler les yeux des quelque 150 animaux avec lesquels je vais partager la nuit et le petit jour à venir. L’intérieur est suffisamment spacieux et confortable pour accueillir une famille de 5 personnes : un grand lit pour les parents et 3 lits individuels pour la marmaille qui sera ravie. Le plafond et les murs sont tendus d’une grande toile. La large baie vitrée permet de voir les animaux sans bouger de son lit ! On nous a expliqué le fonctionnement des toilettes sèches. La salle de bains est romantique et efficace. Un petit espace « kitchenette » avec un évier et un four à micro-ondes est bien pratique. Il y a du café et du thé. Le frigo est bien alimenté en crémant d’Alsace et en Champagne. Il n’y a pas de télé et c’est tant mieux ! Savourer une coupe sur la terrasse face à ce bel environnement naturel et ces beaux animaux est un grand moment de romantisme. Le dépaysement est garanti et ces 24 heures de déconnexion hors du temps font un bien énorme.

Pour voir les photos de l’intérieur des lodges, voici le lien vers le site dédié aux hébergements du parc.

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faire défiler toutes les autres.

Une matinée avec les grands carnassiers d’Europe

Le petit déjeuner est servir au lodge, ce qui permet de savourer un peu plus longtemps ce moment privilégié avec les cervidés. En fin de matinée, le petit groupe retrouve Nicolas pour la suite de la visite consacrée aux grands carnassiers d’Europe. On passe ainsi voir les lynx (pas de photos car bien cachés ce matin-là, l’heure de la sieste probablement), les gloutons, les vautours, la cigogne (si si, la cigogne est un carnassier), le renard… Nicolas explique comment les animaux se suivent pour se nourrir et jusqu’à nettoyer complètement la carcasse d’une proie. Les renards roux viennent, ce matin-là, de prendre possession de leur nouvel enclos, beaucoup plus grand…

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faire défiler toutes les autres.

Les pandas roux

Et enfin, pour clôturer cette très belle journée, une merveilleuse rencontre avec le petit ours chat. C’est ainsi que les Chinois appellent le panda roux. On craque devant cette adorable boule de poils. Les pandas roux sont arrivés en 2015, pour le 35e anniversaire de la création du parc animalier. Ces animaux permettent de sensibiliser les visiteurs à la fragilité de notre biodiversité et à en particulier à la faune de l’Himalaya. Espèce en danger, il reste moins de 10000 pandas roux sauvage.

Cliquez sur une image pour l’agrandir et faire défiler toutes les autres.

Infos pratiques et liens utiles

Parc Animalier de Sainte-Croix, Route de Sainte-Croix, 57810 Rhodes, tél 03 87 03 92 05
Préférez une visite en semaine (moins de monde).
Pour un séjour dans les hébergements insolites, s’y prendre longtemps à l’avance. Les hébergements qui donnent sur les loups sont réservés un an à l’avance ! J’aime beaucoup les lodges des Grands Cerfs qui offrent une vue dégagée et privilégiée sur les cervidés. A certaine périodes, il est possible de séjourner en hiver. C’est intéressant car on voit souvent mieux les animaux (pas de feuilles aux arbres).
Des restaurants de type « self » et les tout nouveaux « Bistrot du Pêcheur » et « Comptoir du Trappeur » (service à table). En réservant votre place à table par internet ou à l’accueil, vous aurez une réduction de 3 euros pour les adultes et 2 euros pour les enfants.

Les Remparts de Riquewihr, 14 gîtes à Riquewihr, Alsace

[ ANNONCE ][ LE GRAND CERF***** GÎTE LUXE à RIQUEWIHR ]
Du petit studio au grand appartement luxe, les Remparts de Riquewihr vous proposent 14 gîtes de charme superbement situé pour découvrir toute l’Alsace, les Vosges et même l’Allemagne et la Suisse voisines.
Cliquez pour visiter nos appartements

Cigogne, ma belle reine d’Alsace !

Ma fascination pour la cigogne remonte à l’enfance. C’était un oiseau dont on parlait beaucoup dans les livres, les contes et légendes surtout. Par contre, lorsque j’étais petit, il était beaucoup plus rare d’en voir en réalité. Et pour cause : dans les années 1960-70, la cigogne d’Alsace avait presque disparu de la région.

Nid de cigognes à Ribeauvillé.

Nid de cigognes à Ribeauvillé. Au Moyen-Âge, le château-fort du Girsberg que l’on voit à l’arrière-plan n’était pas en ruines mais un nid de cigognes était probablement déjà installé au sommet de la tour des remparts…

Heureusement, des ornithologues et des passionnés, fans de la cigogne, se sont mobilisés pour sauver l’oiseau emblématique de l’Alsace et, pendant ces 50 dernières années ont fait un travail remarquable. La cigogne blanche, ce magnifique échassier blanc, noir et rouge, parure estivale des hautes toitures d’Alsace depuis le Moyen-Âge, est de retour : près de 800 couples nichent à nouveau dans la région !

La Cigogne Blanche, grand appartement luxe pour 2 personnes sur les remparts de Riquewihr.

La Cigogne Blanche*****, grand appartement luxe pour 2 personnes sur les remparts de Riquewihr.
Cliquez pour visiter l’appartement

La cigogne, oiseau emblématique d’Alsace

La Cigogne blanche (Ciconia ciconia), est une grande espèce d’oiseaux échassiers de la famille des Ciconiidés. Son plumage est principalement blanc, avec du noir sur les ailes. Les adultes ont de longues pattes rouges et un bec rouge long et droit, et mesurent en moyenne 100 à 115 cm du bout du bec au bout de la queue, avec une envergure comprise entre 155 et 215 cm.

Cigognes au nid

Cigognes au nid

La Cigogne blanche d’Alsace est une grande voyageuse. Elle hiverne traditionnellement dans les zones tropicales d’Afrique subsaharienne. La cigogne est essentiellement un planeur, ce qui lui permet de couvrir d’énormes distances en utilisant les ascendances des courants d’air chaud. Lors de sa migration entre l’Alsace et l’Afrique, elle évite la traversée de la mer Méditerranée en réalisant un détour à l’ouest par le détroit de Gibraltar car les courants ascendants de l’air dont elle a besoin ne se forment pas au-dessus de l’eau. Ni la nuit. Ce qui l’oblige à se poser toutes les nuits…

Cigogne en vol

Les cigognes adultes ont de longues pattes rouges et un bec rouge long et droit. Les cigognes sont d’excellents planeurs.

La Cigogne blanche a un régime carnivore et consomme un large éventail de proies animales : insectes, mollusques, divers autres invertébrés, poissons, amphibiens, reptiles, petits mammifères et petits oiseaux. Elle trouve la plupart de sa nourriture au sol, parmi la végétation basse, et dans l’eau peu profonde.

Cigognes cherchant leur nourriture

Cigognes cherchant leur nourriture en arpentant une prairie humide…

La vallée du Rhin et la plaine du Ried, surtout à une époque où le fleuve non canalisé se comportait un peu comme le Nil avec des inondations régulières, est donc idéale pour la Cigogne blanche qui privilégie les prairies herbeuses pour trouver son alimentation, les terres cultivées, souvent aux abords des cours d’eau, ainsi que les marais et les zones inondables.

Le Refuge du Lutin, petit studio romantique pour 2 pers dans les remparts de Riquewihr.

Le Refuge du Lutin, petit studio romantique pour 2 pers dans les remparts de Riquewihr.
Cliquez pour visiter l’appartement

Une fascination millénaire…

Les cigognes survolent la planète depuis bien longtemps et avant même que l’homme fasse son apparition. C’est un oiseau préhistorique… On a retrouvé une partie de l’humérus droit fossilisé d’une cigogne sur l’île de Rusinga sur le lac Victoria, au Kenya. Retrouvé dans des couches géologiques datant du Miocène, ce fossile daterait de 24 à 6 millions d’années !

Cigogne sur les toits de Strasbourg. Gravure ancienne.

Cigogne sur les toits de Strasbourg. Gravure ancienne. En Alsace et dans les pays germaniques, les cigognes étaient protégées car leurs âmes étaient dites humaines ; la présence d’un nid sur une maison était censé protéger la demeure des incendies.

Dans l’Égypte antique, la cigogne était associée au bâ, l’« âme », dont elle était le hiéroglyphe. En hébreu, la cigogne évoque la gentillesse, la miséricorde. L’oiseau est réputé pour être serviable avec les autres membres de son espèce. Les mythologies grecque et romaine dépeignent les cigognes comme des modèles de respect pour leurs parents, qui ne meurent pas de vieillesse mais s’envolent vers les îles et prennent l’apparence d’êtres humains…

… pour un oiseau de bon augure, protecteur et porte-bonheur.

La cigogne blanche veille sur le village de Dambach-la-ville. Gravure de Hansi.

La cigogne blanche fait partie de l’imagerie populaire alsacienne. Ici elle surplombe le village de Dambach-la-ville. Gravure de Hansi, 1918.

Dans les pays germaniques, les cigognes étaient protégées car leurs âmes étaient dites humaines ; la présence d’un nid sur une maison était supposée protéger la demeure des incendies.

Cigogne sur les toits de Colmar. Dessin ancien.

Cigogne sur les toits de Colmar. Dessin ancien.

« Heureuse la maison choisie par la cigogne pour y faire son nid, car la foudre l’épargnera. » Ainsi, le jour et la nuit de Saint-Jean-Baptiste (24 juin 1007), un orage déchaîna la foudre sur la cathédrale de Strasbourg et occasionna de gros dégâts. L’Encyclopédie Larousse nous raconte : « Cette croyance est si forte en 1007 que les ouvriers qui travaillent à la reconstruction de la cathédrale de Strasbourg, en partie détruite par la foudre, arrêtent leur travail de peur que la foudre ne frappe à nouveau. Ils ne le reprennent que lorsqu’un couple de cigognes vient élire domicile dans les échafaudages… »
Ref http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/cigogne_blanche/184835

Nid de cigogne sur le clogher de l'église de Muntzenheim près de Colmar

Nid de cigogne sur le clogher de l’église de Muntzenheim près de Colmar : entre la croix et le coq gaulois !

Dans toute la vallée du Rhin, jusqu’aux Pays-Bas, on encourageait les cigognes à nicher sur les maisons pour leur porter chance, parfois en construisant des plateformes servant de support. En Europe de l’Est, on pensait que les cigognes nichant sur une maison apportaient l’harmonie à la famille, qu’un village comptant beaucoup de ces oiseaux ferait une bonne moisson, et que l’animal pouvait prédire le temps : une agitation des cigognes était présage de mauvais temps, si l’oiseau se tenait sur une patte il allait faire froid, et s’il claquait du bec la journée serait ensoleillée.

Les annales des Dominicains de Colmar mentionnent l'arrivée des cigognes

« Ciconie pauce circa cathedram S. Pétri venerunt. Filie reditum usque ad festum S. Gregorii transtulerunt earum veroque priùs venerant quedam frigore perierunt. » – Il vint quelques cigognes vers la fête de la chaire de St-Pierre (18 janvier). Les jeunes avaient retardé leur retour jusqu’à la fête de St.-Grégoire (12 mars), et avant qu’elles fussent arrivées , quelques unes (des premières venues) avaient péri de froid. Mention de l’année 1281.

La cigogne en Alsace est présente sur plusieurs documents du Moyen-Âge. Plusieurs références historiques émanent des Annales des Dominicains de Colmar datant de la fin du 13ème siècle. Ce manuscrit est une sorte de journal très concis qui relate en une phrase, un peu sous la forme de mémo, chacun des événements marquants de l’année. A plusieurs reprises on y trouve la date d’arrivée des cigognes au printemps, leur départ ou d’autres événements qui les concernent…

Départ des cigognes pour la migration. Carte postale ancienne…

Départ des cigognes pour la migration. Carte postale ancienne… Avant 1914.

Le Grand Cerf, grand appartement luxe pour 4 personnes sur les remparts de Riquewihr.

Le Grand Cerf*****, grand appartement luxe pour 4 personnes sur les remparts de Riquewihr.
Cliquez pour visiter l’appartement

C’est la Cigogne qui apporte les bébés…

La Cigogne blanche est chargée d’apporter les bébés aux jeunes parents. Ce mythe a probablement une origine très ancienne.

En Alsace, la cigogne a pour tâche d'apporter les bébés…

En Alsace, la cigogne a pour tâche d’apporter les bébés…

Le folklore germanique rapportait que les cigognes trouvaient les bébés dans les grottes ou les marais et les apportaient aux ménages dans un panier, en les portant sur leur dos ou les tenant dans leur bec. Les grottes étaient alors censées contenir l’adebarsteine ou « pierre de cigogne », mais les oiseaux pouvaient aussi trouver les enfants dans la Kindelsbrunnen ou « fontaine aux enfants » en allemand. Les nouveau-nés étaient directement donnés à la mère ou lâchés dans la cheminée. Les couples désirant un enfant pouvaient le signifier en plaçant des sucreries pour la cigogne sur le rebord de la fenêtre.

Où voir les cigognes d’Alsace ?

Sur les toits alsaciens et les clochers, les immenses nids de cigogne forment à nouveau d’impressionnantes couronnes. Je sais depuis peu seulement (grâce à une visite au « parc des cigognes » de Hunawihr), que le poids d’un tel nid peut parfois atteindre une tonne. Il faut donc que la charpente de la toiture qui l’héberge soit solide !

Accouplement de cigognes.

Accouplement de cigognes. Gros câlin et instant émouvant saisi à Ribeauvillé.

  • Ribeauvillé — Sur la route des vins d’Alsace, à Ribeauvillé, il y a plusieurs nids. Ces cigognes-là ont perdu leur instinct migratoire et doivent être nourries par l’office de tourisme, du moins je le soupçonne 🙂
    Je les observe régulièrement en passant, tout au long de l’année, et toujours avec le même plaisir.
  • Ecomusée d’Alsace — L’Ecomusée d’Alsace, après avoir été l’un des sites pilotes de la réintroduction de la cigogne, accueille aujourd’hui l’une des plus grandes populations de cigognes de la région avec une trentaine de couples. Vous pourrez observer de nombreux nids sur les toits des maisons. Ils sont presque tous occupés par des couples qui reviennent y nicher chaque année…
  • Les 45 Villages Cigognes d’Alsace — Le réseau “Village cigogne d’Alsace” a été mis en place en octobre 2009. Pour le rejoindre, les communes signent une charte et s’engagent à favoriser l’accueil des cigognes en mettant en place et en entretenant un ou plusieurs nids sur le territoire de la commune et à soutenir ou entreprendre des actions de conservation de l’espèce tout en informant le public. Depuis son lancement, 45 communes ont signé la charte. Elle se reconnaissent à un panneau installé aux entrées des villages.
Présentation de la cigogne par un spécialiste.

Présentation de la cigogne par un spécialiste. Centre de Réintroduction à Hunawihr.

  • Hunawihr, le centre de réintroduction de la cigogne — À l’origine, le Centre était exclusivement un site de reproduction en captivité de la Cigogne blanche. C’est dans le but de sauvegarder l’emblématique cigogne d’Alsace qu’est né en 1976 le Centre de Hunawihr. C’est ici que Jacques et Jean-Claude Renaud, les créateurs de la Volerie des Aigles de Kintzheim, parviennent à trouver une technique pour « repeupler » l’Alsace…
    Aujourd’hui, le Centre de Réintroduction de la Cigogne est un parc animalier qui a étendu ses activités à d’autres espèces menacées, c’est aussi un espace de loisirs, mais avant tout un lieu où l’on prend conscience des menaces qui pèsent sur la nature et de la nécessité de la sauvegarder. Une visite à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre visite en Alsace. Le printemps est particulièrement intéressant car c’est la saison des cigogneaux. Nous aurons l’occasion d’y consacrer un article complet.
Couple de cigognes paradant en vol.

Couple de cigognes paradant en vol. Un vrai ballet aérien acrobatique. Hunawihr.

Pour votre séjour au pays de la cigogne…

Du petit studio au grand appartement de luxe (le plus beau s’appelle la Cigogne Blanche justement), nous vous proposons 15 appartements de charme et d’exception pour votre séjour en Alsace — 14 Gîtes et appartements de vacances à Riquewihr et 1 à La Vancelle en Alsace.

Le Randonneur gîte romantique 2-3 pers dans le village-jardin de La Vancelle

Le Randonneur gîte romantique 2-3 pers dans le village-jardin de La Vancelle, base idéale pour visiter toute l’Alsace. Magnifique vue sur la montagne coiffée du château du Haut-Koenigsbourg
Cliquez pour visiter l’appartement