Carnaval de Bâle: 10-12 mars 2014. Ne ratez pas le Morgenstreich !

Carnaval de Bâle. Défilé nocturne du Morgenstreich.

Carnaval de Bâle. Défilé nocturne du Morgenstreich.

Le Morgenstreich est un événement majeur et spectaculaire qui lance le carnaval de Bâle.
Le Morgenstreich, ou procession des lanternes, a lieu systématiquement le lundi suivant le mercredi des Cendres.

Pour les informations pratiques actualisées (dates), consultez notre page spéciale Carnaval dans la vallée du Rhin Supérieur.
Il faut se lever tôt, mais on ne le regrettera pas.
Pour vous encourager à y aller, voici le récit et quelques photos de mon escapade de l’an dernier…

C’est la première fois que j’assiste au Morgenstreich du Carnaval de Bâle.
L’événement se mérite: tous les ans, un train spécial affrêté par la SNCF conduit les Alsaciens au plus célèbre des carnavals dans la région. Le train quitte Strasbourg vers 1h15 du matin, prend des voyageurs à Sélestat, Colmar et Mulhouse avant d’arriver à Bâle un peu avant 4 heures du matin.
C’est à 4 heures précises, en pleine nuit, le lundi suivant le mercredi des Cendres, que débute le carnaval de Bâle pour 72 heures de festivités colorées et sonores.

Voilà donc le réveil programmé pour 00h45. A 01h50, une bonne centaine de voyageurs se presse sur le quai de la gare de Sélestat. Un immense train arrive… 10 wagons. Les 7 premiers sont pleins à craquer. Les Colmariens qui sont les suivants sur l’itinéraire vont devoir jouer des coudes pour trouver de la place. Je me demandais quel succès pouvait avoir ce train spécial en pleine nuit, me voilà fixé. Surtout qu’un deuxième train spécial est programmé au départ de Mulhouse.

La veille, au défilé du carnaval de Mulhouse, j’ai appris qu’il existait une sorte de tradition: les Mulhousiens se rendent en masse au Morgenstreich qui a toujours lieu le lundi suivant le carnaval de Mulhouse. Les traditions sont vivaces, surtout lorsque l’on sait que Mulhouse était suisse avant d’être rattachée à la France en 1798.
Voilà donc les 2 trains arrivés en gare et une marée humaine qui se dirige, tel un immense serpent, vers un centre-ville plongé dans le noir absolu pour la circonstance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Très vite le son strident des fifres et le rythme des tambours se fait entendre. Des milliers de lanternes colorées de toutes les tailles glissent et se croisent lentement le long des rues du centre-ville. Des milliers de badauds les suivent dans une obscurité quasi-totale…
Le Morgenstreich a commencé. C’est magique. C’est tellement exceptionnel que le Morgenstreich ne se raconte pas, il se vit…

07h21, gare SBB de Bâle. Le train en partance pour Strasbourg s’en va. Bondé. Tout le monde a l’air groggy, un peu comme après un voyage au long cours avec gros décalage horaire. Un soleil magnifique ne tarde pas à illuminer la plaine d’Alsace, chassant la grisaille de ces derniers jours. Au temps lointain des populations celtes, les rites magiques qui donneraient plus tard naissance aux festivités du carnaval devaient chasser les démons de l’hiver pour que renaisse le printemps et la vie.
La prière de ces quelques 12000 luminions et lanternes magiques aurait-elle été entendue?

C’est la première fois que j’assistai au Morgenstreich du Carnaval de Bâle. Pour sûr ce n’est pas la dernière.

Un peu d’histoire

Grandes lanternes du Morgenstreich

Tous les ans, quelque 200 grandes lanternes forment la structure du défilé du Morgenstreich. Véritables œuvres d’art, elles évoquent de façon satirique et humoristique les grands thèmes de l’actualité du moment.

Le carnaval de Bâle remonte certainement à la nuit des temps. Lors du terrible tremblement de terre de 1356 toute la ville a été détruite, de même que bon nombre de documents et d’archives. Si bien que l’un des premiers documents où l’on mentionne une fête endiablée et carnavalesque date de 1376 (vingt ans après le tremblement de terre). Alors que pratiquement tous les carnavals du monde se terminent le mercredi des cendres, depuis l’an 1529, le Carnaval de Bâle commence donc chaque année le lundi suivant le Mercredi des Cendres à 4h du matin avec le Morgestraich (als) (ou Morgenstreich), un défilé de lanternes.

Grandes lanternes du Morgenstreich

Grandes lanternes du Morgenstreich. L’année 1860 voit l’apparition de la première grande lanterne lors du Morgenstreich.

Le document le plus ancien prouvant et certifiant le commerce des masques par les peintres et les commerçants de la ville remonte lui aussi à 1529. Le premier „Morgenstreich“ débutant à 4 heures du matin et accompagné d’un grand cortège date de 1835. Dix ans plus tard, il est fait interdiction de porter des torches pour des questions de sécurité. Pour les remplacer, on fabrique désormais des lanternes sur bâton (Stecken). L’année 1860 voit l’apparition de la première grande lanterne lors du Morgenstreich.

Carnaval de Bâle en pratique

Les festivités durent exactement 72 heures et se terminent le jeudi à 4h. Les Bâlois appellent ces 3 journées de carnaval les « trois plus belles journées de l’année“ («Die drey scheenschte Dääg»).

Cortège de lanternes - Carnaval de Bâle

Pendant le carnaval les fifres et tambours résonnent dans toute la ville de Bâle et ceci pour le plaisir de toute la population locale et des touristes qui y viennent en masse.

Une multitude de tambours, de joueurs de piccolos, de fanfares (les fameuses Gugge-Musiken), de chars et de calèches (appelées chaises) se rassemble au centre de la ville pour faire la fête, se moquer, se lamenter et rire de tout et de rien…
Des cliques (associations carnavalesques) déambulent dans les rues de la ville, envahissent les cafés et les commerces.

L’insigne, passeport pour le carnaval de Bâle

L'insigne du Carnaval de Bâle 2014

L’insigne du Carnaval de Bâle 2014. C’est la marque de soutien du visiteur, celle qui permet de garder l’événement indépendant de tout sponsor.

L’insigne nommée «Plakette» est une sorte de billet d’entrée pour le carnaval de Bâle.
Il n’est pas obligatoire de l’acheter, mais son acquisition est très appréciée, car l’argent de la vente sert à payer une large part des subventions attribuées aux partcipants du cortège du lundi et mercredi.
Lesdites subventions servent à réinvestir dans le nouveau thème et sujet de l’année suivante et de ce fait elles sont les bienvenues au sein des «cliques».
La contribution de tout un chacun – sous forme de port de l’insigne – permet de ne pas être tributaire d’un quelconque sponsor et prouve la neutralité de cet événement tant apprécié de tous.
La plupart des insignes sont vendus par les «cliques» elles-mêmes; ainsi 30% du bénéfice des ventes leur reviennent directement et leur permettent de couvrir une partie des frais engendrés par la préparation du carnaval.
Il y a 5 catégories d’insignes.
Cuivre     8 francs
Argent     15 francs
Or     45 francs
Bijou     100 francs
Les insignes sont également vendus au détour des rues par de petits marchands occasionnels ou dans les kiosques à journaux.
Pendant le carnaval, le comité fait installer des stands: notamment à la Marktplatz et Claraplatz durant les trois jours, le mardi lors de l’exposition des lanternes à la Münsterplatz et les lundi et mercredi à la Barfüsserplatz.
Ces stands proposent également le guide officiel du carnaval «Rädäbäng», la collection des pamphlets des «cliques» et des «Schnitzelbänke».

Liens utiles

  • Basler Fasnacht online site web (allemand)
  • Comité du Carnaval de Bâle (allemand / français / anglais).
    Ce site internet est à visiter absolument et en détail: c’est une mine d’informations sur l’histoire de l’événement, sa préparation, le programme et son déroulement. Et aussi sur les petites choses à savoir pour respecter l’esprit de cet événement séculaire magnifique et les habitants de Bâle qui le mettent en œuvre.

Carnaval de Bâle

Pour les informations pratiques actualisées (dates), consultez notre page spéciale Carnaval dans la vallée du Rhin Supérieur.

Pour nos visiteurs séjournant dans l’un de nos appartements de vacances à Riquewihr (et aussi La Vancelle), nous recommendons de prendre le train de nuit spécial de Strasbourg à Bâle en gare de Sélestat. Un seul billet forfaitaire au prix de EUR 31 Aller retour permet de voyager à 5 personnes (tarif 2013)!
Le Morgenstreich commence à 4h00 du matin dans le centre-ville de Bâle. Surtout ne pas s’y rendre en voiture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s