Strasbourg – une soirée autour de la cathédrale qui fête ses 1000 ans !

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

De septembre 2014 à septembre 2015, la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est en fête. Le vénérable édifice, qui fut un temps le plus haut du monde, fête le millénaire de sa fondation. Cet été déjà, et jusqu’au 31 août, la façade de la cathédrale se drape dans ses habits de lumière.
« Les Transfigurations de Notre Dame » forment un spectacle à ne pas manquer, tous les soirs à partir de 22 heures. Comme pour nous donner un avant-goût de se qui se prépare pour l’année prochaine. Raison de plus pour aller passer une soirée estivale à flâner à Strasbourg.

Une haute silhouette qui veille sur la vie quotidienne des Strasbourgeois

Strasbourg, place Kléber. Silhouette de la cathédrale en arrière-plan.

Strasbourg, place Kléber. Silhouette de la cathédrale en arrière-plan.

La cathédrale est visible de très loin dans la plaine alsacienne et peut être aperçue d’aussi loin que les Vosges ou que de la Forêt-Noire.On l’aperçoit distinctement de la plate-forme du Mont Sainte Odile lorsque le temps n’est pas trop brumeux.

Une très longue histoire, jamais achevée…

Façade de la cathédrale de Strasbourg

Façade de la cathédrale de Strasbourg vue de la rue Mercière.

Strasbourg a été fondée par les Celtes puis développée par les Romains. Il n’est donc pas vraiment surprenant que le mur de fondation de la cathédrale traverse des vestiges d’habitations romaines construites huit cents ans plus tôt. Les archéologues ont identifié les vestiges d’un bain, un hypocauste, un sol de terrazo et découvert une mosaïque de l’époque romaine. Le site se trouve en effet dans l’enceinte du camp romain de la VIIIe légion qui s’établit sur l’ancienne ville celte d’Argentorate.

A partir de l’occupation romaine, plusieurs édifices religieux se sont succédés à l’emplacement de la cathédrale actuelle : un temple romain dédié au dieu Mars et plusieurs cathédrales qui ont été régulièrement la proie des flammes. En 1015, l’évêque Wernher voulut relever une fois de plus le défi. Il voulait que la nouvelle cathédrale soit construite à l’endroit précis où les premiers chrétiens avaient prié. Elle a effectivement été édifiée sur des pieux enfoncés dans la nappe phréatique et remblayés, car le terrain glaiseux et mouvant était peu propice à la construction.

Commencées en 1015, ces fondations uniques au monde ne furent achevées qu’en 1028, année de la mort de l’évêque, treize ans après le début des travaux. Il s’agit d’un socle de limon et d’argile renforcé par des pieux en bois. C’est une technique antique qui permet de créer une sorte de semelle stable sur laquelle élever la maçonnerie des fondations

Lors des travaux de canalisation du Rhin par l’ingénieur badois Tula au XIXe siècle, le niveau de la nappe phréatique baissa. Les pieux se mirent à pourrir et la tour Nord commença à s’affaisser. En 1906, il fallut la soulever pour injecter du béton sous ses fondations.

Silence et recueillement

De la cathédrale lancée par Wernher, il ne reste que les fondations et quelques éléments architecturaux partiels. Plusieurs incendies en sont venus à bout, amenant les bâtisseurs du Moyen-Âge à reprendre le chantier à plusieurs reprises.

Du fait de la longue durée de la construction, de nombreux maîtres d’œuvre se sont succédé. Seuls sont connus les 14 qui ont œuvré à partir de la fin du treizième siècle. Au fil des décennies, on passera du style roman au style gothique. La flèche ne fut achevée qu’en 1439, soit plus de 400 ans après la création des fondations. Victor Hugo décrivait la cathédrale de Strasbourg comme un « prodige du gigantesque et du délicat ». Avec ses 142,11 m, elle a en effet été le plus haut édifice du monde de 1647 à 1874.

Aujourd’hui, avec plus de 4 millions de visiteurs par an, la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg est la deuxième cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris.

Promenade au crépuscule dans le vieux Strasbourg autour de la cathédrale

Après avoir visité la nef de la cathédrale et en attendant la nuit et le spectacle coloré des Transfigurations de Notre Dame sur la façade de la cathédrale, vous pouvez occuper votre temps fort utilement : découvrir les environs immédiats de la cathédrale et dîner dans l’un des restaurants du vieux Strasbourg.

Sur la place du château, sur le côté sud de la cathédrale, vous verrez le palais des Rohan et le musée de l’Oeuvre Notre-Dame. Institution séculaire, la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame a pour vocation l’entretien, la conservation et la restauration de la cathédrale de Strasbourg. C’est aussi un musée fabuleux. Le palais des Rohan abrite à lui seul le Musée archéologique, le Musée des Beaux-Arts et le Musée des Arts Décoratifs. Bref, pour savourer tous les chefs d’œuvre réunis sur cette place du château qui jouxte la cathédrale, il faudra… revenir. Car c’est tout un programme.

Les rues du vieux Strasbourg qui avoisinent la cathédrale font partie intégrante de l’histoire de la ville. L’Unesco a inscrit l’ensemble de l’île sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité. Ne manquez pas de vous installer à la table de l’une de ces vieilles winstubs qui peuplent le quartier.

Les Transfigurations de Notre Dame :
Habits de lumière et célébrations du millénaire

Tous les étés, la cathédrale Notre Dame de Strasbourg revêt à la nuit tombée des habits de lumière.

Le nouveau spectacle Les transfigurations de Notre Dame, créé pour Strasbourg cette année, est empreint de poésie projetée par des  technologies d’avant-garde. Soudain, la Cathédrale prend une dimension toute particulière. Un gigantesque théâtre d’images et de lumières vient se superposer à la dentelle de grès qui a traversé les siècles. On imagine les drames mais aussi les joies dont le vénérable édifice, épicentre de la vie strasbourgeoise depuis un millénaire, été le témoin…

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Un spectable d’un quart d’heure, beau et émouvant, à vivre cette année jusqu’au 31 août 2014.

Infos pratiques et liens

Prenez donc votre après-midi et la soirée. En juillet-août, l’activité se ralentit en raison des vacances et la circulation est plus facile en voiture dans Strasbourg. Plus facile aussi de trouver un parking. Les parkings souterrains Halles-Kleber ou Gutenberg vous permettront d’être immédiatement au cœur de la ville historique. Dès que vous surgirez à l’air libre, la silhouette de la cathédrale s’imposera à vous…

Les Transfigurations de Notre Dame – Renseignements : 03 88 60 90 90 – Horaires :Juillet 2014 à Août 2014, Du Samedi 5/7 au Dimanche 31/8, 5 représentations toutes les 15 minutes à partir de 22h15. Accès libre et gratuit.

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Strasbourg d’eau et de lumière – Au cœur du secteur historique de la Petite France, un spectacle inédit « Strasbourg d’eau et de lumières » donne vie aux célèbres Ponts Couverts et au Barrage Vauban. Le spectacle a lieu aux mêmes dates et heures que le spectacle à la cathédrale. En prolongeant sa soirée à Strasbourg, on peut donc profiter des deux spectacles (10-15 minutes de marche entre la cathédrale et les Ponts Couverts).

Lien vers le site internet officiel de la cathédrale Notre Dame de Strasbourg

Page Facebook de la cathédrale de Strasbourg. Allez likez !

Heures d’ouverture de la cathédraleLa cathédrale est ouverte tous les jours de 7h00 à 11h20 et de 12h40 à 19h00.

Nouveaux horaires d’accès à la plateforme de la cathédrale à compter du 01/08/2014 :
Du 1er avril au 30 septembre : tous les jours de 9h30 à 20h (dernière montée à 19h30) Fermé le 1er mai.
Du 1er octobre au 31 mars : tous les jours de 10h à 18h (dernière montée à 17h30) Fermé les 25 décembre et 1er janvier.
Tarif : EUR 5 / pers. Tarif réduit pour jeunes / étudiants.

Il y a 332 marches pour monter à la plate-forme qui se situe à 66 mètres au-dessus du parvis.

Cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

La cathédrale de Strasbourg en habits de lumière

Horloge astronomique – Le jeu complet des automates (défilé des Apôtres) est visible tous les jours, à 12:30.
Présentation de l’horloge astronomique à 12:00 par un film vidéo avant la sonnerie habituelle.
Défilé des Apôtres tous les jours à 12:30.
Tickets en vente au stand des cartes postales de 9:30 à 11:20. Tarif EUR 2 / pers.
11:20 : ouverture de la caisse située à l’extérieur à côté de la porte de l’Horloge – parvis vers la place du château.
11:45 : entrée dans la cathédrale par la porte St Michel également située du côté Sud vers la place du château.
L’accès à l’horloge est gratuit les dimanches et jours fériés ; il n’y a pas de projection de film ces jours-là

Cette page vous est proposée par les REMPARTS de RIQUEWIHR, gîtes d’exception en Alsace.
Nos locations de vacances à Riquewihr et à La Vancelle, Alsace représentent une base idéale pour visiter toute l’Alsace, les Vosges et à proximité, même l’Allemagne et la Suisse.

Façade et tour de la cathédrale Notre-Dame à Strasbourg.

Façade et tour de la cathédrale Notre-Dame à Strasbourg. Maison Kammerzell au premier plan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s