Hinter’m Kallerladel… Derrière le soupirail de la cave. Caves ouvertes à Mittelbergheim

Hinter’m Kallerladel… Derrière le petit volet de la cave…
Voilà dix ans que les viticulteurs de Mittelbergheim nous dévoilent, une fois par an au printemps, les secrets de leurs caves. Une occasion unique pour l’amateur de vins d’Alsace ou tout simplement pour le curieux de passage, de faire plus ample connaissance avec un village alsacien au patrimoine architectural et viticole exceptionnel, certes membre de l’association Les Plus Beaux Villages de France, mais resté discret et injustement méconnu.

Mittelbergheim vignoble et château d'Andlau

Mittelbergheim sur le Piémont des Vosges, entre Barr et Andlau. Son vignoble et la silhouette du château d’Andlau à l’horizon.

Mittelbergheim, entre plaine d’Alsace et montagne vosgienne…

Pour profiter pleinement de l’ambiance de fête du jour, et avant de faire un zoom avant sur les réjouissances, essayons d’en savoir un peu plus sur le village. Mittelbergheim signifie « village à mi-coteau » ou « village à mi-montagne ». Si vous arrivez de la plaine, du côté de l’autoroute, vous découvrirez une bourgade qui escalade le coteau entre Barr et Andlau. Nous sommes ici tout près du Mont Sainte Odile et d’Obernai. Les clochers des églises de Mittelbergheim ne se trouvent qu’à 30 kilomètres à vol de cigogne de la cathédrale de Strasbourg. C’est une région où abbayes et monastères furent nombreux et puissants dès le Moyen-Âge. Comme chacun le sait, les moines de l’époque étaient de fins connaisseurs en matière de vins et autres bons produits du terroir. Quant aux seigneurs locaux, du haut de leurs châteaux-forts, ils étaient pour sûr de bon vivants lorsque leurs querelles leur laissaient un peu de répit. De mémoire d’Alsacien, la vigne et le vin ont donc toujours fait partie des paysages et de la vie quotidienne des villages du Piémont et en particulier à Mittelbergheim.

Cliquez pour agrandir et faire défiler les images

Le calcaire, architecte de Mittelbergheim

Pour comprendre le village de Mittelbergheim, son histoire et ses habitants, il faut comprendre son vin. Et pour comprendre son vin, il faut connaître son terroir. Comme toujours, ce qui se passe aujourd’hui a ses racines loin dans le passé. Rendez-vous dans le haut du village, sur la route de Barr. Garez votre voiture sur le parking du Zotzenberg et faites quelques pas vers la montagne. Le vignoble est là, juste devant vous.

Mittelbergheim coteau grand cru Zotzenberg

Vignoble de Mittelbergheim, le coteau grand cru Zotzenberg, les Vosges et le château d’Andlau… La vigne s’appuie sur un beau muret de pierres calcaires.

Tournez-vous vers les Vosges et la silhouette du château d’Andlau, juste devant vous. Oublions les voitures et les maisons et faisons une pirouette en arrière dans le temps, pour atterrir au temps des dinosaures ou presque. Les dinosaures ont disparu il y a 65 millions d’années. Nous sommes un « peu » plus tard, il y a « seulement » 53 millions d’années… Derrière vous, le fossé rhénan s’effondre le long d’une ligne de failles. Devant vous, les Vosges se soulèvent. Loin derrière vous, la Forêt-Noire aussi. Entre les deux montagnes, la mer et les sédiments vont remplir le fossé rhénan et former la plaine d’Alsace. Le Rhin va y creuser son lit. Entre les Vosges et la plaine d’Alsace, là où vous trouvez, tout ce chamboulement tectonique va créer les collines sous-vosgiennes aux paysages si pittoresques. Ce sont leurs sols variés qui accueillent aujourd’hui avec bonheur le vignoble alsacien, celui que vous avez devant vous.

A Mittelbergheim, le trésor géologique légué par ce grand chambardement s’appelle le calcaire. C’est le calcaire qui va donner sa personnalité aux vins de Mittelbergheim. C’est encore le calcaire qui va construire les belles maisons Renaissance du village.

Mittelbergheim carrière de calcaire

Carrière de calcaire à proximité du village de Mittelbergheim. On voit la vigne au-dessus et on imagine ses racines qui vont puiser eau, énergie et minéraux dans la roche pour construire la personnalité des vins du village.

Le Zotzenberg et le Sylvaner, princes de Mittelbergheim

Plus de la moitié du ban de Mittelbergheim est occupée par la vigne. Le vin a façonné le village et l’histoire de ses habitants. Le coteau du Zotzenberg est le fleuron du vignoble local et la fierté des viticulteurs de Mittelbergheim. Accessible par le haut du village, du côté de Barr, le Zotzenberg s’étend devant vous, en pente orientée vers la chaleur du soleil du sud. La montagne vosgienne l’abrite de la pluie. Les ruines du château-fort d’Andlau défendent l’horizon. Bref, le Zotzenberg bénéficie d’un micro-climat qui, associé à son sol, a fait la renommée de ses vins depuis le XVIe siècle et lui a valu son classement Alsace Grand Cru dès 1992.

Tulipes sauvages, tulipa sylvestris, sur le Zotzenberg à Mittelbergheim

Tulipes sauvages, tulipa sylvestris, sur le Zotzenberg à Mittelbergheim. Pour conduire leurs vignes sur le Zotzenberg, les vignerons de Mittelbergheim se sont entendus pour supprimer totalement les insecticides chimiques. Coccinelles et abeilles s’en réjouissent, ainsi que la magnifique Tulipa Sylvestris, la tulipe sauvage, qui recommence à coloniser le vignoble.

Tout en cultivant avec bonheur les cépages alsaciens dits nobles (Riesling, Pinot Gris, Muscat et Gewurztraminer), les vignerons de Mittelbergheim sont fiers de leur croisade réussie en faveur du Sylvaner, cépage décrié ailleurs. Le Sylvaner, cépage originaire des lointaines contrées de la Transylvanie (Roumanie) au XVIIIe siècle, prospère ici sur le Zotzenberg qui lui confère une personnalité toute particulière. On est loin des rendements élevés obtenus ailleurs. Le Sylvaner du Zotzenberg est choyé à la manière de ses cousins les cépages dits nobles et s’élève à Mittelbergheim au rang de vin exceptionnel qui a obtenu son classement en grand cru (2005). C’est d’ailleurs le seul Sylvaner Grand Cru en Alsace.

Mittelbergheim, le village aux 80 maisons Renaissance…

Il est temps de s’approcher du village. Et là, c’est la surprise.

Mittelbergheim un matin de printemps.

Mittelbergheim un matin de printemps. A l’arrière plan on distingue la Forêt-Noire.

Mittelbergheim n’est pas un village alsacien comme les autres : peu de maisons à colombages, pas de façades colorées. On est dans le règne du minéral, l’univers de la pierre calcaire. De la fin du XVIe siècle jusqu’à la guerre de Trente Ans, la viticulture alsacienne a connu un âge d’or. Les meilleurs vins s’exportaient jusqu’à la mer du Nord et certaines familles de vignerons se sont considérablement enrichies. Les maisons les plus riches et les plus luxueuses se construisaient alors en pierre et non pas avec des colombages, lesquels étaient réservés aux maisons plus modestes. C’est l’époque à laquelle on a creusé les belles caves de Mittelbergheim. La pierre retirée du sol servait à construire la maison. Et si cette pierre prélevée sur place ne suffisait pas, on allait en extraire dans l’une des carrières autour du village. C’est entre 1540 et 1630 que l’essentiel du village aux maisons de pierre tel qu’il se présente aujourd’hui, a été construit dans le style Renaissance allemande.

En une centaine d’années, la quasi-totalité des petites maisons médiévales ont été remplacées par de grandes maisons en pierre. Le village de Mittelbergheim est unique en Alsace par le nombre de maisons de cette époque encore debout (80 en tout) et leur bon état de conservation.

Hinter’m Kallerladen, journée festive Caves Ouvertes

Les mauvaises langues prétendent que les protestants, majoritaires dans le village depuis des siècles, lui ont donné ce caractère austère et fermé. C’est pour faire mentir leurs détracteurs que les viticulteurs de Mittelbergheim ont décidé, il y a une dizaine d’années, d’ouvrir aux visiteurs, une fois dans l’année, ce qu’ils avaient de plus cher et de plus secret : leurs caves ! C’est ainsi qu’est née la journée Hinter’m Kallerladen, la journée où on découvre ce qu’il y a derrière le soupirail de la cave.

Le cœur Renaissance de Mittelberheim

Le cœur Renaissance du village de Mittelberheim avec son majestueux hôtel de ville.

La dixième édition de cette rencontre un peu particulière a eu lieu le 10 avril dernier. La journée du Kallerladen se distingue de la fête du vin qui est organisée en été par son côté plus intimiste. Le vigneron y invite sa famille, ses connaissances des villages voisins, ses clients et les amateurs de vins. Dress code du jour : jean, baskets et sac à dos ! Ambiance relax et souvent musicale. L’ordre du jour consiste à cheminer d’une cave à l’autre et d’une cour à l’autre, du haut en bas du village. Tout un programme !

Cliquez pour agrandir et faire défiler les images

Les caveaux de dégustation fonctionnent à plein régime. Dans sa cour, le vigneron a disposé tables et chaises. Un food truck ou un four à tartes flambées sert à manger aux visiteurs. Les plus grandes maisons de vins ont fait venir des groupes musicaux qui donnent à leur domaine un air de Fête de la Musique avant l’heure sous un soleil radieux. Des artistes proposent leurs créations, des artisans démontrent leur savoir-faire.

Au musée des vignerons de Mittelbergheim

Au musée des vignerons de Mittelbergheim : un beau pressoir ancien…

Enfin, il ne faut pas oublier de passer un peu de temps dans le petit musée des vignerons, juste à côté de l’église protestante. Vous y trouverez un magnifique pressoir médiéval et de nombreux autres objets qui ont servi dans les vignes et les caves autrefois.

Merveilles des caves séculaires…

Il ne faut surtout pas manquer la porte dérobée qui conduit à la cave… Et là, on a parfois de belles surprises : de vénérables et majestueux foudres en bois sortent de la pénombre pour livrer des secrets vieux de plusieurs siècles parfois.

Cliquez pour agrandir et faire défiler les images

Et en apothéose, une dégustation commentée de millésimes anciens !

Les amateurs de vins d’Alsace qui auront fait le voyage à Mittelbergheim ce jour-là ont été récompensés de belle manière : les viticulteurs du village avaient prélevé dans leur œnothèque bien cachée sous l’hôtel de ville quelques flacons de millésimes anciens dont certains avaient plus de 30 ans ! Frédéric Voné, maître-sommelier à la Cour d’Alsace à Obernai et créateur du Cercle Divin a officié toute la journée durant pour commenter les vins, guider les dégustateurs, transmettre son savoir et mettre en lumière les belles qualités de ces vénérables quilles.

Cliquez pour agrandir et faire défiler les images

Infos pratiques

Que ceux qui n’ont pas passé cette mémorable journée à Mittelbergheim se rassurent : les vignerons du village vous accueilleront tout au long de l’année ! Je vous invite à télécharger le dépliant de la manifestation. Vous y trouverez les coordonnées des viticulteurs qui ont participé et leur localisation sur un plan du village : Dépliant du Kallerladel 2016

La page Facebook des Viticulteurs de Mittelbergheim

Le site internet des viticulteurs : www.zotzenberg.com

Ce reportage vous est proposé par les Remparts de Riquewihr. Du petit studio au grand appartement luxe, 15 gites d’exception en Alsace, sur la route du vin. Une base idéale pour découvrir et rayonner dans tout le vignoble.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s